FAQ

 

Sac orange

Comment se procurer les sacs poubelles pour vos déchets alimentaires ?

Les sacs poubelles orange régionaux estampillés « Bruxelles-Propreté » sont disponibles dans les grandes surfaces.  Seuls ces sacs poubelles sont autorisés pour la collecte des déchets alimentaires.

Où sont traités vos déchets ?

Dans un centre de biométhanisation en dehors de la Région de Bruxelles-Capitale, à Ypres ou à Herstal.

Comment sont traités vos déchets alimentaires ?

Les déchets alimentaires sont valorisés par un système de biométhanisation ou de compostage sous tunnel. La biométhanisation consiste à broyer les déchets organiques puis à les faire macérer avec des micro-organismes dans un milieu anaérobie (sans air). En fin de processus, on obtient du biogaz et du digestat.

  • Le biogaz est utilisé dans la production simultanée de chaleur et d’électricité.
  • Le digestat, la matière organique non décomposée, est valorisée dans un processus de compostage.

Les matières en décomposition séjournent deux à trois semaines environ dans les conteneurs.
Comme le système de biométhanisation est placé en enceinte fermée, les matières doivent subir une phase complémentaire de maturation de deux à trois semaines à l’extérieur ou dans un bâtiment conçu à cet effet.

Vous faites déjà un compost chez vous, pouvez-vous aussi participer à la collecte des sacs orange ?

Bien sûr ! La collecte des déchets alimentaires est complémentaire à la réalisation d’un compost. Vous pouvez mettre dans votre sac orange les déchets qui se décomposent moins vite dans un compost (exemple : agrumes, restes de viande, de poisson…).

Comment limiter l’apparition de mauvaises odeurs et de mouchettes ?

Afin de limiter ces désagréments, vous pouvez emballer vos déchets, par exemple dans un sac en papier de type kraft, un emballage en papier pour le pain ou du papier journal. Vous pouvez également fermer votre sac avec une pince pour sac de congélation ou une pince à linge.

Pourquoi utiliser le conteneur pour sacs orange ?

Le conteneur est destiné à la collecte et permet de stocker plusieurs sacs orange. Il permet d’assurer la propreté de l’espace public malgré la présence d’animaux. Vos déchets doivent être déposés dans les sacs et ceux-ci placés dans le conteneur. Déposez ensuite votre conteneur le long de votre façade le jour de la collecte.

Quels sont les avantages de la collecte des déchets alimentaires ?

  • L’allègement de votre sac blanc. D’après les études menées par Bruxelles-Propreté, les déchets alimentaires représentent 40% du poids de nos sacs blancs.
  • La quantité de déchets envoyés à l’incinérateur est ainsi réduite.
  • Le traitement de ces déchets, selon le procédé utilisé, permet la production d’énergie renouvelable et de fertilisant naturel.

Compost

Qu’est-ce que le compost exactement ?

Le compost est un amendement organique qui a l’aspect et la consistance d’un terreau meuble, presque noir, et qui sent bon la terre des bois. Il est le résultat d’un processus de décomposition où diverses matières organiques (végétales ou animales) sont converties par des organismes vivants (champignons, bactéries, vers, cloportes…) en une sorte d’humus, et cela, dans des conditions contrôlées d’aération et d’humidité.

Composé au départ à 97% par de la matière organique, le compost contient des organismes vivants mais également des éléments minéraux qui, passant dans l’eau du sol, servent de nourriture aux plantes.

Où acheter une vermicompostière ?

Plusieurs magasins vendent du matériel se rapportant au compostage individuel à Bruxelles. Les prix varient en fonction de ces magasins. Bruxelles Environnement a édité un numéro spécial reprenant la liste des revendeurs de matériel pour le compostage individuel.

Où se procurer une compostière ?

Bruxelles Environnement a édité un numéro spécial reprenant la liste des revendeurs de matériel se rapportant au compostage. Cette liste peut être téléchargée ici.

Quelles sont les communes qui octroient des primes à l’acquisition d’une compostière ?

La liste des communes qui donnent des primes à leurs habitants à l’achat d’une compostière, d’une vermicompostière ou d’un fût à compost peut être obtenue en suivant ce lien. Jusqu’à 75% de remise sur l’achat de matériel sont octroyés, avec des montants maximum selon les communes.

Comment réussir un bon compost ?

Pour réussir un bon compost au jardin, et ce quelle que soit la technique utilisée (excepté pour le vermicompostage), gardez toujours à l’œil les 7 règles suivantes. Elles vous aideront tout au long du processus de compostage.

1. Commencez au printemps, en été ou en automne. Le processus du compostage est ralenti par temps froid et les matières se décomposent lentement.

2. Apportez la matière organique aussi fraîche que possible dans la compostière. Vous éviterez ainsi des problèmes d’odeurs.

3. Ne mettez pas des déchets trop gros. Plus les matières organiques que vous incorporez au compost sont petites, plus rapide en sera la décomposition.

4. Mélangez bien. Pour composter de manière optimale il est indispensable de veiller à un équilibre (50/50) et à un bon mélange entre les matières vertes/humides et les matières brunes/sèches.

5. Évitez des grosses quantités en une seule fois. Surtout s’il s’agit d’un seul type de déchets à composter (ex : tontes de pelouse).

6. Veillez à une aération optimale. L’apport d’air est en effet primordial pour permettre aux organismes du compost de faire leur travail correctement.

7. Veillez à une humidité optimale. Le compost doit être humide mais pas trop. Un couvercle vous permet de maîtriser ces apports en humidité.

Comment savoir si un compost est bien fait ?

Un bon compost est un compost qui est homogène, de belle couleur noire, avec peu de matériaux reconnaissables. Le bois, qui se décompose plus lentement et qu’on retrouve très régulièrement dans un compost mûr, doit, dans le cas des brindilles, être écrasables entre les doigts. S’il s’agit de plus grosses branches, celles-ci devront être facilement cassantes. Le compost mûr doit également être de faible humidité, aéré, sentir bon l’odeur de sol forestier.

Que faire de son compost ?  

Le compost produit peut être utilisé pour toutes sortes de cultures : les légumes, les plantes vivaces, le gazon, les fleurs annuelles…

Le compost fini et complètement mûr ne sera employé que pour les arbres et arbustes, pour les mélanges à la terre à semis et au terreau ainsi que pour le gazon. Il sera tamisé avant utilisation. Les gros morceaux persistant encore après le tamisage pourront retourner dans le bac à compost (par ex avec l’herbe coupée) où ils serviront d’activateur.

 

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ?

Visitez la FAQ de Worms, asbl active dans la gestion des déchets organiques à Bruxelles.